Le format de cassette W-VHS : Explications

Le format de cassette W-VHS : Explications

Le Wide-VHS ou le W-VHS fait partie des formats de vidéocassette permettant de réaliser des enregistrements analogiques. Introduit en 1994, JVC a inventé ce format pour Japan’s Hi-Vision, l’un des meilleurs systèmes de télévision analogique haute définition. Il a été développé selon les principes du VHS, mais avec des algorithmes de compression plus évoluée pour une meilleure qualité d’image. Découvrons les caractéristiques de ce format dans cet article.

Qu’est-ce que la W-VHS ?

Les cassettes vidéo se déclinent en différents formats, dont la W-VHS. Celle-ci offre des vidéos analogiques haute définition par rapport aux cassettes VHS classiques. Elle permet aussi l’enregistrement de vidéo 3D sous deux signaux standards.

Sa lecture demande l’utilisation d’un magnétoscope spécifique aux W-VHS. Celui-ci n’est pas capable de lire des cassettes VHS, tout comme le fait que le W-VHS n’est pas lu par d’autres lecteurs.

La bande emploie une double tête qui permet d’enregistrer sur deux pistes parallèles pour une qualité plus améliorée qu’avec une bande VHS classique. Les données sont gravées sur la bande grâce à un processus appelé « d’intégration par compression temporelle ». Durant ce processus, le signal de luminance est séparé en deux lignes pour un enregistrement sur deux pistes. Cette méthode limite la diaphonie entre les deux pistes afin de rendre les images plus propres et plus nettes.

Les couleurs profitent aussi d’un niveau de saturation plus élevé ainsi que de plus de précisions dans la reproduction.

Le format W-VHS permet la mise en boite des événements importants ou de films familiaux sous une meilleure qualité. En plus, une cassette W-VHS peut fonctionner durant 105 minutes en la combinant avec une bande Digital-S.

W-VHS : mécanisme de fonctionnement

Le format W-VHS facilite l’enregistrement d’un signal vidéo HD à travers une interface analogique, un ou deux signaux standards simultanés. Il a un support d’enregistrement à particules métalliques à double revêtement enroulé dans une cartouche identique à celle du VHS.

L’enregistrement des signaux s’effectue sur chaque piste de manière séquentielle pour préserver la qualité de l’image. Les signaux vidéo sont considérés comme des composantes qui optimisent la définition de l’image grâce à l’absence de bruit de la sous-porteuse chroma de la bande. Quant à l’audio, celle-ci est gravée sous forme de flux numérique PCM.

Le W-VHS propose donc de nombreux avantages par rapport au VHS. Les consommateurs n’ont cependant pas pu l’adopter, car il a été remplacé par le S-VHS à partir de 1998.   Le W-VHS a surtout été utilisé dans l’imagerie médicale et les applications industrielles. Les cassettes et les magnétoscopes W-VHS sont d’ailleurs rares.

La numérisation des cassettes VHS en données numériques

La conversion de fichiers analogiques contenus dans les cassettes VHS et ses variantes en un format numérique est un processus très avantageux. En effet, les données seront plus faciles à stocker et à réorganiser.

Les cassettes VHS-C font partie de celles qui sont les plus faciles à numériser. Il s’agit d’un format plus compact de la VHS standard et qui est lu par tous les magnétoscopes.

Vous pouvez réaliser vous-même la conversion d’une VHS-C si vous avez les compétences requises. Cependant, pour un transfert de cassettes VHS-C optimale sur DVD ou sur une clé USB, il est préférable de contacter un laboratoire vidéo.

Ce dernier est capable de lire tous les formats de vidéo analogiques qui existent et de réaliser leurs numérisations. Cet endroit est équipé des matériels nécessaires permettant de lire les VHS-C, quelle que soit la vitesse d’enregistrement de la cassette originale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.